Grand débat : la parole aux précaires



Agathe a 21 ans et elle est à la rue depuis quatre ans. Elle a répondu à l’appel d’associations caritatives, qui voulaient donner la parole aux plus précaires. Pendant trois heures, les échanges se succèdent. La jeune femme raconte les obstacles dans sa vie de sans domicile fixe. « Les services de santé, comme les hôpitaux publics, ne sont pas adaptés aux sans-abris, il n’y a pas de bagagerie, on ne peut pas garder son animal », déplore-t-elle.

« Je ne sais pas si ça va changer beaucoup les choses, mais au moins on m’a entendu, et c’est déjà pas mal », sourit Agathe après coup. Dans les échanges, l’accès au logement revient régulièrement. Et tout au long du débat, des propositions sont votées, comme un stage de pauvreté obligatoire pour les élus, les hauts fonctionnaires et les travailleurs sociaux.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire