Grand débat national et européennes : c’est Macron qui décidera



Si un ou une ministre est désigné(e) tête de liste aux européennes du 26 mai, il y aura un remaniement, que ce soit Agnès Buzyn ou Nathalie Loiseau. D’autres ministres pourraient quitter le gouvernement pour préparer les élections municipales de 2020 comme Gérald Darmanin, Mounir Mahjoubi ou Benjamin Griveaux.

La devise, c’est se hâter lentement. Il semble inutile de se presser puisque la locomotive de la campagne des européennes est Emmanuel Macron. Le parti présidentiel n’a qu’à raccrocher les wagons. Emmanuel Macron a publié une tribune dans tous les pays de l’UE le 5 mars. Le 7, LREM et le MoDem lançaient leur site web de campagne.

Sauf que sans chef de file, c’est rapidement la cacophonie. Gilles Legendre, le patron des députés, a plaidé dimanche 10 mars sur France 3 pour la réindexation des retraites sur l’inflation alors qu’Édouard Philippe l’a exclue il y a trois mois à peine. Autre exemple : Stanislas Guerini, le chef de LREM, veut un alourdissement de l’impôt sur la fortune immobilière, alors que son allié du MoDem François Bayrou y est opposé. De toute façon, Emmanuel Macron tranchera, comme l’a confirmé dans le JDD le coanimateur du grand débat Sébastien Lecornu.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire