Balotelli brille pour ses retrouvailles, Ocampos intenable



Les notes de l’OM

Balotelli n’a pas fait de sentiments

L’Italien poursuit son 100% au Vélodrome. Quatre matchs à Marseille et désormais quatre buts pour l’ancien Niçois (cinq en tout). D’une subtile tête après un centre d’Ocampos venu de la gauche, Balotelli a crucifié Benitez, abandonné par Dante (61e). Avant, Super Mario avait cherché l’Argentin d’une belle inspiration de la tête (26e) et s’est surtout chauffé avec ses anciens partenaires Sarr et Hérelle. Nouveau match en costaud pour le Transalpin, toujours plus joyeux dans ses célébrations avec Thauvin, pas toujours inspiré ce dimanche. Remplacé à la 75e minute par Strootman.

Sarr a soufflé le chaud et le froid

Performance hyperactive de Bouna Sarr. Dans tous les coups sur son couloir droit, le joueur de 27 ans a apporté un surnombre bienvenu dans un match rendu très fermé par la défense à cinq des Aiglons. Ses incursions, parfois initiées par des combinaisons avec Ocampos, ont mené à des centres, parfois dangereux (26e, 60e), bien souvent brouillons (23e, 30e, 39e). Trouve la tête de Balotelli (26e) pour la remise de l’Italien vers Ocampos. L’une des rares situations chaudes de l’OM ce dimanche.

Intenable Ocampos

Encore une prestation pleine d’énergie pour l’Argentin de l’OM. En vue dans le repli sur les contres niçois (34e), très actif sur les côtés lors des incursions olympiennes en première période, l’ancien Monégasque est passeur décisif pour Balotelli après une combinaison avec Sakai sur l’unique but de l’OM (61e). Le poumon marseillais. 

Mandanda : 6

Sarr : 5,5

Kamara : 5,5

Caleta-Car : 6

Sakai : 5

Thauvin : 5,5

Lopez : 5

Sanson : 6

Ocampos : 6,5

Germain : 4,5

Balotelli : 6,5

Les notes de Nice

Benitez a longtemps tenu la baraque

L’Argentin pensait conserver la série de onze matchs sans but encaissé connue par Nice cette saison en Ligue 1 cette saison. En vain. Auteur d’une claquette brillante sur la spéciale de Thauvin (32e), Benitez a aussi rassuré les siens sur un corner du Français puis un centre d’Ocampos (53e). Mais il a cédé sur la tête précise de Balotelli (61e), sur laquelle il ne peut pas grand-chose malgré une belle horizontale. Bien placé sur le coup-franc lointain de Payet (90e).

Hérelle ne pouvait pas tout faire

Le nouveau patron de la défense niçoise. Impérial dans les airs, à même de faire douter les attaquants adverses jusqu’au but de Balotelli, l’ancien Troyen a éclipsé Dante, chahuté ce dimanche au Vélodrome. Hérelle s’est aussi occupé de son ancien coéquipier italien (18e, 45e), souvent secoué dans les duels par le central niçois. Auteur d’une talonnade inspirée un ballon de but à Ocampos (26e). Ne peut rien sur le but marseillais. Un match propre malgré la défaite.

Saint-Maximin toujours aussi seul devant

Allan Saint-Maximin a marqué six des vingt buts niçois en Ligue 1 cette saison. Il n’en a pas ajouté contre l’OM mais a tout tenté pour se mettre en évidence. Mis hors-jeu par la montée de Caleta-Car (22e), le Niçois a semé Kamara, sans réussir à offrir un centre de qualité à Makengo (36e). Trop isolé devant dans le schéma en 5-3-2 de Vieira, Saint-Maximin ne pouvait pas centrer et être à la réception. Bute sur Mandanda (23e), puis oublie Makengo (48e) et ne trouve que le petit filet du portier olympien, dans une position trop excentrée. Provoque les seules occasions niçoises de la soirée. Un match frustrant même s’il n’a pas démérité.

Benitez : 5,5

Dante : 3,5

Hérelle : 6

Sarr : 5

Atal : 4,5

Walter : 5

Tameze : 5,5

Lees-Melou : 4,5

Jallet (sorti à la 29e minute, non-noté) remplacé par Burner (4,5)

Makengo : 4

Saint-Maximin : 5,5





RMCSport

A lire aussi

Laisser un commentaire