Avant son procès, Bernard Tapie se dit « très angoissé mais déterminé » malgré son état de santé



L’homme d’affaires comparaît à partir de lundi devant le tribunal correctionnel de Paris pour escroquerie et détournement de fonds publics.

A la veille de son procès qui s’ouvre lundi 11 mars au tribunal correctionnel de Paris, Bernard Tapie s’est dit « très angoissé mais déterminé pour que la vérité éclate », dimanche sur franceinfo. Il comparaît pour escroquerie et détournement de fonds publics. La justice lui reproche d’avoir gagné un arbitrage fraudulueux contre le Crédit Lyonnais, il y a 11 ans. 

L’homme d’affaires a dit avoir hâte d’exposer les arguments de sa défense, après trois ans d’enquête et d’instruction. « On a été tenus au secret, c’est la loi. A partir de demain, c’est contradictoire et surtout public », a-t-il souligné. « Ma motivation à mort, c’est que les fautes soient reconnues. Le Crédit Lyonnais de l’époque, c’était des voyous. » Il affirme que la banque a généré « des milliards de dette », finalement payés par les contribuables.

Je veux bien payer pour mes fautes mais pas pour les fautes que j’ai subiesBernard Tapiesur franceinfo

Atteint d’un cancer de l’estomac, Bernard Tapie a pris la décision d’arrêter ses traitements pendant toute la durée du procès. « Les traitements que je subis sont incompatibles. Ils comportement des effets secondaires importants qui vous mettent un peu dans le suc. » Malgré cette pause, Bernard Tapie dit espérer « que tout se passera bien ».

L’homme d’affaires se dit déterminé à se battre malgré la maladie, affirmant que sa motivation « est grande ». Il a d’ailleurs fait les démarches pour assurer sa sécurité pendant le procès. « Tout est prévu pour qu’à un moment, si ça flanche un peu, ça ne soit pas dramatique : on a pris des précautions, avec un hôpital qui est à côté », a-t-il précisé.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire