folie au Roazhon Park, les buts du Stade Rennais qui ont fait tomber Arsenal



Le Stade Rennais n’a pas fait taire sa réputation grandissante sur le sol européen. Opposés à Arsenal, ancien membre régulier des phases finales de Ligue des champions, les Bretons ont une livré une première partie pleine de maîtrise dans son huitième de finale aller contre les hommes d’Unai Emery (3-1), montrant la même force de caractère entrevue contre le Betis Séville au tour précédent.

Menés dès la 3e minute, après le centre-tir d’Alex Iwobi, les hommes de Julien Stéphan ont subi pendant 20 minutes, le temps de prendre le pouls du 5e de Premier League, plus lucide avec le ballon.

29.171 spectateurs, ambiance de gala à Rennes

Un constat balayé par les errances de l’arrière-garde londonienne, trop souvent prise de vitesse par un Ismaïla Sarr brouillon mais toujours menaçant et buteur sur la fin. Surtout, l’expulsion du Grec Sokratis pour deux cartons jaunes (41e), donnait des ailes aux Rennais. Et à Benjamin Bourigeaud.

>>> Cliquez-ici pour souscrire aux offres RMC Sport et suivre en direct et en exclusivité la Ligue Europa

Préposé au coup-franc, l’ancien Lensois a d’abord buté sur le mur. Très déterminé, il a repris en demi-volée le ballon repoussé par le mur des Gunners. Un tir violent, linéaire, sur lequel l’ancien Rennais Petr Cech ne pouvait rien (43e). Ce premier but de l’ancien Lensois en huit parties de Ligue Europa permettait au Stade Rennais de recoller. Et de signer un nouveau but plein de classe dans la compilation bien remplie des Bretons cette saison.

Parfois brouillon, Sarr a terminé l’affaire

Fort de sa supériorité numérique, le Stade Rennais appuyait sur la tête des Gunners, jamais en position de tout renverser malgré quelques situations. Hissé par un Ben Arfa très actif, et un duo de récupérateurs au diapason, Rennes insistait et trouvait la faille sur un nouveau centre anodin, de Mehdi Zeffane cette fois-ci. Depuis la droite, l’Algérien trouvait le dos de Monreal, mal-placé derrière se défense, qui trompait une seconde fois Petr Cech (65e).

Ce 2-1 qui se dessinait laissait presque des regrets. Et puis, Ismaïla Sarr a surgi, une dernière fois. Servi par le délicieux centre de James Léa-Siliki, entré en jeu à la place de Bourigeaud, le Sénégalais plaçait une tête plongeante à bout-portant. Le Roazhon Park, porté par ses 29.171 spectateurs, pouvait bien exulter. A une semaine du déplacement à l’Emirates Stadium (à suivre en exclusivité sur RMC Sport), le Stade Rennais a pris une première option. Et offre à nouveau un peu de lumière au football français sur la scène européenne.

Le résumé vidéo est à retrouver dans la vidéo ci-dessus !





RMCSport

A lire aussi

Laisser un commentaire