blessures, dynamiques… Ce qui a changé depuis le match aller



La courbe s’est inversée pour les blessés

Alors que Paris abordait le 8e de finale aller à la limite de la fébrilité en raison des nombreuses absences (Neymar, Cavani, Meunier), Manchester United vient de vivre un enchaînement de joueurs blessés assez invraisemblable en trois semaines. En plus de Paul Pogba suspendu, Ole Gunnar Solskjaer va devoir se passer d’Alexis Sanchez, Jesse Lingard, Ander Herrera, Juan Mata, Nemanja Matic, Phil Jones, Matteo Darmian et Antonio Valencia et Anthony Martial, soit neuf joueurs blessés. Une hécatombe pour les Red Devils qui devraient se présenter avec une équipe inédite et très jeune au Parc des Princes. 

Côté parisien, Thomas Meunier et Layvin Kurzawa ont repris la compétition depuis le match aller même si Thomas Tuchel devrait aligner un onze de départ quasi inchangé mercredi en raison de l’absences de Neymar et de la reprise très tardive d’Edinson Cavani qui devrait être sur le banc.

Des résultats flamboyants des deux côtés

Depuis le match aller, c’est simple: le PSG a tout gagné. Les hommes de Thomas Tuchel ont disputé cinq rencontres qu’ils ont toutes remportées: 4 en Ligue 1 et une en Coupe de France. Il y eut un déplacement à Saint-Etienne compliqué mais bien négocié (0-1) et la réception de Montpellier, réputé pour sa défense solide mais balayé (5-1). Pour le reste, les Parisiens ont affronté des adversaires moins haut placés (NÎmes, Dijon, Caen), même s’ils ont connu quelques difficultés à Caen (2-1) samedi dernier en se retrouvant menés avant d’inverser le score. En cinq matches, les Parisiens ont marqué 14 fois (dont 6 pour Mbappé) et pris un seul but. 

Malgré les blessés, les résultats sont aussi très bons pour Manchester United avec trois victoires et un match nul en quatre rencontres. Les hommes d’Ole Gunnar Solskjaer ont affronté deux cadors qu’ils ont tenu en respect, dont l’ennemi et le leader de Premier League, Liverpool (0-0) en championnat et Chelsea que les Red Devils ont battu sur leur terrain (0-2) en FA Cup. Ils ont marqué huit buts et en ont concédé trois.

Dynamique: léger avantage à Paris

La dynamique est donc bonne pour les deux équipes en termes de résultat même si la réussite du PSG est plus éclatante en termes des statistiques. Les deux clubs restent aussi sur deux matches au scénarios identiques en championnat en se retrouvant menés avant de renverser le sort du match, respectivement face à Caen (2-1) et face à Southampton (3-2). La défaite de Manchester face à Paris n’a pas cassé la dynamique impulsée par Ole Gunnar Solskjaer depuis son arrivée.

Le Norvégien affiche un bilan assez fou (12 victoires, 2 nuls, une défaite, contre le PSG donc). Depuis le match aller, Paris a quand même l’avantage d’avoir récupéré quelques forces vives. Tout l’inverse des Red Devils qui se présente à Paris avec un effectif décimé. Ils ne pourraient être que cinq rescapés (De Gea, Shaw, Bailly, Lindelöf, Rashford) sur la feuille de match par rapport à l’équipe qui avait été alignée à l’aller. Et afficher un onze avec des joueurs peu utilisés ou en manque d’expérience de ce très haut niveau (Dalot, Fred, McTominay, Pereira)





RMCSport

A lire aussi

Laisser un commentaire