Les Républicains jouent la carte du renouvellement pour les européennes… mais pas trop quand même


Francois-Xavier Bellamy, au 34e diner annuel du Crif, le 20 février 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Laurent Wauquiez a choisi un novice en politique, Francois-Xavier Bellamy, pour mener la liste Les Républicains aux élections européennes qui auront lieu le 26 mai prochain, mais le casting ne devrait pas manquer d’expérience : « Nadine Morano est très populaire et nous ramène des voix dans l’Est, explique une cadre du parti. La présence de Brice Hortefeux est non négociable, car c’est un très proche de Nicolas Sarkozy. » Quant à Rachida Dati, elle y sera aussi, sauf si elle choisit Paris, parce qu’elle est pour l’instant, selon une de ses collègues, la mieux partie à droite dans la course aux municipales.

Les 20 premiers noms de la liste seront dévoilés mercredi et le patron de LR ne veut pas que les anciens volent la vedette à son trio de tête : Francois-Xavier Bellamy donc, ainsi qu’Agnès Evren et Arnaud Danjean. Ils seront en meeting avec Laurent Wauquiez dès jeudi, avant un rendez-vous à Paris le mercredi 13 mars.

La note du brief

La note du jour est un 5/20 pour la comparaison hasardeuse d’Aurélien Taché : le député marcheur fait un parallèle entre le voile islamique et les serre-têtes portés par certaines jeunes filles catholiques. Repris de volée par Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Aurélien Taché a publié un communiqué pour s’excuser. Ses propos seront débattus lundi soir par le bureau exécutif de La République en marche.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire