VIDEO. « Vert », « Bio », « Propre »… Les entreprises sont-elles aussi durables qu’elles ne le prétendent ?



#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pétrole « vert », huile de palme « durable », voiture « propre »… Certaines entreprises se présentent comme plus durables qu’elles ne le sont réellement. À travers son documentaire « L’Illusion verte », le réalisateur Werner Boote fustige ce « greenwashing ».

Pour le cinéaste, depuis que l’environnement est devenu une des préoccupations fondamentales de la société, certains entrepreneurs n’ont rien mis en place pour freiner leur impact et ont préféré divulguer « des mensonges verts. » Ils auraient adopté des outils de marketing fallacieux pour leurrer les consommateurs impuissants. En effet, selon lui, le client est facilement dupé par ces stratégies car il ne peut être « un expert » au sujet de toutes les lois associées aux produits qu’il achète.  

Dans son documentaire, on peut y voir une forêt tropicale réduite en cendres au profit d’un producteur d’huile de palme. Témoin de cette faune et de cette flore calcinées, il dit avoir vécu « un moment très choquant. » Il a appris par la suite que cette huile était vendue dans toute l’Europe sous l’appellation « durable ».

Face à ce constat alarmant, il explique que « n’importe qui peut faire son propre label, il n’y a pas de régulation. » D’après Werner Boote, les entreprises mettent tout en œuvre pour trouver des alternatives à la juridiction dans le but de produire à moindre prix. Et leurs méthodes pour contourner la loi sont fréquemment délétères pour l’homme et son environnement.

Le réalisateur promeut une prise de conscience générale afin de faire pression sur les lobbys industriels qui adoptent ce marketing vert à mauvais escient. « Ce n’est pas juste et notre droit est de dire ‘stop’« , souligne Werner Boote. 



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire