« Je prendrai mes responsabilités » en deuxième lecture, affirme Laurianne Rossi


La députée LREM des Hauts-de-Seine, invitée du « 8h30 politique », samedi 9 février 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

« Je prendrai mes responsabilités, nous verrons bien, mais en tout cas j’ai bon espoir que les choses évoluent », déclare Laurianne Rossi en expliquant qu’elle n’est pas « opposée » au texte de la loi « anti-casseurs ». « Je souscris complètement à l’objectif de cette loi qui vise à renforcer le maintien de l’ordre public, moi, c’est l’article 2 qui me posait fondamentalement problème », explique la députée LREM des Hauts-de-Seine.

Il me semble que cet article 2 [qui permet au préfet d’interdire de manifester] mérite d’être précisé, mieux encadré, car il confère au préfet des pouvoirs bien trop larges et empiète quelque part sur le pouvoir judiciaire

Laurianne Rossi

à franceinfo

Laurianne Rossi ne voit cependant pas son abstention « comme une divergence mais plutôt comme une pluralité d’opinion ». Ce n’est pas une « volonté de ‘fronder’ ou de fracturer notre majorité qui reste unie », mais « la volonté de 50 d’entre nous et j’en fais partie, je l’assume, d’exprimer notre attachement à l’État de droit et la volonté d’exprimer un message qui consiste à dire attention [au] déséquilibre entre sécurité et liberté ».

La députée Laurianne Rossi est par ailleurs revenue sur la décision du député Matthieu Orphelin de quitter le groupe LREM à l’Assemblée nationale, faute d’avancée suffisante sur la protection de l’environnement.

La questeure de l’Assemblée nationale qui avait cosigné avec lui l’amendement inscrivant dans la loi l’interdiction du glyphosate à l’horizon 2020-2021 n’était pas présente lors du vote le 15 septembre 2018 à l’Assemblée. Laurianne Rossi justifie : « j’aurais été dans l’hémicycle, je l’aurais voté », mais assure qu’elle était à une réunion publique, que l’amendement a été examiné en pleine nuit et qu’il n’est pas possible de donner délégation sur des votes d’amendements.

Retrouvez l’intégralité de l’émission « 8h30 politique » du 9 février 2019 :



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire