Le brief éco. Une PME en tête du palmarès des entreprises les plus dynamiques de France avec 4 400% de croissance de chiffre d’affaires


De nombreuses entreprises surfent sur le boom de la rénovation thermique, un secteur qui répond aux préoccupations environnementales des Français et dispose d’un fort soutien de l’Etat. Illustration sur l’isolation thermique de la façade d’un immeuble. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Il ne suffit pas d’être vedette de la bourse de Paris pour s’assurer une croissance. Le classement annuel des 500 entreprises les plus dynamiques de France, publié par Franceinfo et le magazine Les Échos Week-end, vendredi 8 février, le démontre. Malgré un environnement économique qui s’est avéré de plus en plus difficile au fil des mois, avec notamment les guerres commerciales et la montée des craintes liées au Brexit, des entreprises ont réussi à réaliser des performances exceptionnelles. Leur croissance annuelle moyenne atteint 44%, selon les chiffres de ce 3e palmarès. Inutile de dire qu’elles font des jaloux.  

La société qui décroche la première place du classement a enregistré sur la période étudiée, de 2014 à 2017, 4 400% de croissance de son chiffre d’affaires. Son nom ne vous dira probablement rien, c’est la société Bis Rénovation Energie, spécialisée dans la rénovation thermique. Basée à Évreux, dans l’Eure, elle emploie 80 salariés. Vive l’isolation qui profite à une foultitude d’autres start-up comme Monabee, qui emploie 22 salariés à Dardilly, dans le Rhône. Elle est spécialisée dans la gestion et l’optimisation de l’énergie. Son chiffre d’affaires a augmenté de 2 800%. C’est impressionnant. 

LES ECHOS - STATISTA
LES ECHOS – STATISTA (LES ECHOS – STATISTA)

Ce palmarès est une excellente illustration du tissu entrepreneurial français. Il y a des start-up mais aussi des entreprises familiales et des industriels comme l’équipementier automobile Valéo, qui emploie 115 000 salariés. L’équipementier arrive 475e sur 500 dans notre classement, en partenariat avec Les Échos, avec une croissance du chiffre d’affaires de 46% entre 2014 et 2017. Nous sommes bien loin de la PME et ses 22 salariés qui occupe la première place avec ses 4 400% de performance. Cela dit, pour Valéo, c’est une belle progression dans un secteur auto saturé, très capitalistique, qui ne favorise pas l’innovation.  

L’informatique et le conseil sont deux grands talents français. À eux deux, ils occupent plus du tiers des 500 champions nationaux de la croissance. Ces deux secteurs porteurs enregistrent de belles progressions car ils sont d’actualité. Les entreprises de travail temporaire et de portage salarial sont de bons exemples, avec, là encore, des noms pas forcément connus du grand public comme Alphyr ou Didaxis.

Il y a une incroyable diversité d’entreprises. Mais encore trop peu de sociétés sont tournées vers l’export. C’est le gros problème français. Ce palmarès Franceinfo, Les Échos, avec le portail de statistiques Statista devrait faire réfléchir à Bercy, ministère de l’Économie. Il est urgent de tout mettre en œuvre pour permettre aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux entreprises de tailles moyennes (ETI) d’exporter. C’est bon pour l’activité, excellent pour l’emploi.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire