Gilets jaunes: l'appel à "rentrer à l’Élysée" d'Eric Drouet est-il légal?





BFMTV

A lire aussi

Un Commentaire sur “Gilets jaunes: l'appel à "rentrer à l’Élysée" d'Eric Drouet est-il légal?”

  1. Pastieri Julienne

    Eric Drouet, le 13 juin, il relayait une publication
    demandant à Macron de « diminuer le coût
    de plusieurs milliards consacrés à
    l’immigration chaque année », coût qui
    serait « honteux » (on sait qu’en réalité
    l’immigration rapporte chaque année à la
    France en cotisations, impôts et autres
    taxes). Il s’agit bien là d’un vieux
    fantasme de l’extrême-droite xénophobe.

    Le 3 juillet, il relayait une vidéo très
    hostile aux migrants de Calais,
    apparemment nullement choqué par les
    commentaires haineux qu’elle pouvait
    susciter.

    Dans un reportage de France 3, relayé dans
    une vidéo d’Eric Fiorile (postée le 5
    novembre), on retrouve trace d’Eric
    Drouet, présenté, bien que se disant «
    apolitique », comme membre du CNT (Conseil
    National de Transition), que la
    journaliste présente comme un « mouvement
    marginal qui appelle à renverser la
    République », et qui est en fait une
    émanation de la secte démosophique de
    Fiorile, groupe lié à la fachosphère
    dieudo-soralienne ainsi qu’à la mouvance
    chouardienne. Pour mémoire, ce mouvement
    avait déjà été impliqué dans une mascarade
    qui se voulait une prise de pouvoir
    insurrectionnelle le 14 juillet 2015, dont
    le complotiste rouge-brun Alain Benajam,
    du Réseau Voltaire avait fait la
    promotion. Dans la suite de la vidéo,
    Fiorile lui-même présente l’initiateur de
    l’événement du 17 novembre comme un membre
    du CNT.

    Voici un extrait de tract distribué le 20
    novembre par des Gilets Jaunes à Bayonne :

    « l’organisation d’un programme
    d’immigration mettant tous les Français en
    état d’insécurité, en danger de guerre
    civile » (encore une vieille lune de
    l’extrême-droite xénophobe), on reconnaît
    là le ridicule formalisme juridique dont
    raffole la secte démosophique, prétendant
    qu’un article de loi du 30 octobre 2017
    aurait « supprimé les droits de l’homme en
    France » et qu’à ce titre Macron et les
    membres du gouvernements devraient être
    arrêtés pour haute trahison (sur le site
    du CNT, il est même possible d’imprimer un
    « mandat d’arrêt » !).

    Plus récemment, Drouet, également
    fondateur de l’événement « Acte 2 Toute La
    France A Paris » sur Facebook (pour la
    manifestation du 24 novembre), a signalé à
    ses lecteurs qu’il s’exprimerait désormais
    sur une nouvelle page Facebook, intitulée
    « La france enervée » (sic), où il poste
    des publications en provenance de «
    Croaplus » (page de Jo Le Corbeau, ancien
    partenaire de Dieudonné) ou Valeurs
    Actuelles (hebdomadaire de droite
    extrême). Pur hasard ou coming out ?

    => excité conspi + facho anti-migrant /
    anti-islam + soutien de Dieudonné – Soral
    Des bidochons 2.0 derrière leur tablette comme leur parents
    étaient derrière leur TV. De pauvres ******** /> Tout est en toc ici. Ils veulent renverser la république. Ils y
    arriveront. Tôt ou tard, et ce sera la ruine.

Laisser un commentaire