« Un Smic à 1 300 euros nets, c’est réalisable ».



Le moratoire sur le prix de l’énergie et des carburants « va éviter aux Français de perdre de l’argent », affirme Étienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos, mardi 4 décembre.

« Ce n’est pas une hausse du pouvoir d’achat qui a été annoncée, simplement les Français ne vont pas voir leur pouvoir d’achat baisser un peu plus. On est en train de vivre une explosion en faveur de l’égalité. C’est ça l’exigence des « gilets jaunes ». Les riches doivent repayer davantage d’impôts et il faut augmenter les revenus du peuple », lance Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés.

« Une suspension des hausses de taxes, c’est un habillage pour dire qu’en fait c’est probablement une annulation. Il y a peu de chances que le gouvernement fasse des économies pour compenser. On va flirter avec la barre des 3% de déficit. Je ne crois pas que ce soit grave« , estime Étienne Lefebvre.

« La vraie réponse, c’est la prime d’activité »

« Cette règle des 3% est complètement stupide. Ce n’est pas grave du tout. Mais il y a des économies à faire. En 2019, les entreprises vont avoir un jackpot exceptionnel de 20 milliards. Il suffit de le remettre en cause. Les rapports de France Stratégie disent que les effets sur l’emploi et l’investissement sont quasiment nuls », assure Christophe Ramaux. Et le professeur d’économie à la Sorbonne d’ajouter : « Sans coup de pouce depuis dix ans, le Smic a décroché par rapport au salaire ouvrier moyen. Les « gilets jaunes » veulent un Smic à 1 300 euros nets et c’est réalisable ».

Pour le journaliste Étienne Lefebvre, « la vraie réponse aux problèmes de pouvoir d’achat des smicards, c’est la prime d’activité parce que c’est mieux ciblé sur ceux qui en ont le plus besoin sans augmenter le coût du travail et détruire les emplois ».



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire