les anti-gilets jaunes se font entendre



Anne Lescieux habite à Roubaix (Nord). Pour la plupart de ses déplacements, elle utilise le vélo parce qu’on va « plus vite que si on prenait sa voiture et ça coûte moins cher ». Un choix de vie qu’elle applique même dans sa manière de consommer. Elle fait partie d’une association de quartier dont un des objectifs est de limiter les déplacements. Pas de gilet jaune pour cette militante associative, mais un gilet de sauvetage orange et des tracts sur le climat.

« On ne peut pas demander aux gens de quitter leur voiture du jour au lendemain, mais il faut que chacun réfléchisse : il y a le covoiturage, il y a les transports en commun », rajoute Vincent Boutry, président de l’université populaire et citoyenne de Roubaix. Plutôt que de se battre sur le prix de l’essence, ces militants espèrent rassembler en masse lors de la marche pour le climat samedi 8 décembre.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire